chabert_moderne_solitudeCa y est je fais encore la pute. Ne prenez pas ceci comme une confession, mais comme une provocation pure et sincère.

Quand vous devez postuler à un emploi, il il y l'obligation d'étaler ses compétences, enfin je veux dire : se vendre le mieux et donc se raconter. Voilà pour un cinéaste c'est la même histoire : présenter sa vie, son oeuvre, son cul comme dirait Siné, ce n'est pas dans mes talents. Et donc je deviens invendable, pas commercialisable.

Nous sommes des fils de pub, qui dans nos rapports humains essayons, comme une habitude, de prendre le meilleur, de nous mettre en avant pour se prouver que l'on existe. Au point de faire de la culture du plus fort un sport où tout les cousp sont permis.

Moi demain je me remaquille, et je mets mon costume du commercial qui se vend en nom propre ? Plouf tu rigoles, je reste moi même et après advienne que pourra devant cette productrice, qui n'est, et cela reste entre nous, qu'une banquière qui se prend pour une artiste !