amenLa Roumanie à toujours et gardera une attitude résolument puritaine à l'égard de l'homosexualité . Mais tout n'est pas négatif, tout le monde n'est pas bigot s'efforce de repeter els associations gays pour sauver leur peau aux yeux du pouvoir. Bien evidement les esprits changent petit a petit et le chemin vers la tolerance est encore long.

Selon un dernier sondage (octobre 2008) réalisé en Roumanie par l'institut Gallup pour le compte du Conseil national de lutte contre la discrimination (CNCD), 68% des personnes interrogées estiment que l'homosexualité est une « mauvaise chose » et 36% d'entre elles pensent qu'elle devrait faire l'objet de sanctions, allant de l'interdiction de certains droits (55%) à une amende (42%), voire une peine de prison (28%).

Les pressions considérables des organismes internationaux tels que le Conseil européen sur les droits de l'homme (CEDH) et Amnesty International ont encouragé la Roumanie à adopter une approche plus libérale vis a vis des minorites. En règle générale, le processus a été long et ardu.

En tant que membre du Conseil de l'Europe et de l'Union européenne, la Roumanie devrait adhérer à la CEDH de l'engagement à la Convention européenne pour la protection des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

En 1994, la première étape du long processus fut la detanilisation legale par la Cour constitutionnelle Roumaine et la suppression des actes homosexuels des delis suivants ainsi les recommandations de la CEDH. Toutefois, en 1996, le balbutiement de la belle democratie Roumanie non debarassee de ses demons vit ressurgir la penalisation de l'homosexualite et mis hors la lois les associations et des membres de mouvements  gay et lesbiens.

Cette volte face declencha une vague de protestations a travers l'Europe et l'Amérique. En Hollande, le président roumain, Emil Constantinescu, a été 'sequestre' par une manifestation  à l'extérieur de l'Université d'Amsterdam, où il intervenait pour une conférence. A Londres, des manifestants ont convergé sur l'Albert Hall au cours d'un concert de l'Opéra National Roumain. Milan a vu également son flot de protestations.

Les protestations vis a vis de la législation roumaine ne sont pas passés inaperçus. Constantinescu a déclaré, face aux manifestants néerlandais, que dans le Code pénal roumain l'article 200 serait modifié, et que les actes homosexuels liés à la violence et de vol seront punis. Il a également exprimé son espoir que la modification serait acceptée par le Parlement dans un laps de temps relativement court.
.
Le symbole de la lutte contre l'homophobie, les brutalités policières et le déni des droits de l'homme fut porte bien malgre lui par Marian Cetiner. Cetiner a été la première personne emprisonnée pour son orientation sexuelle dans le cadre de la loi de 1996. Amnesty International considere Cetiner comme prisonnier d'opinion . L'action d'Amnesty Cetiner abouti à la libération après deux ans de harcèlement par la police et l'abu d'emprissonement.
Une volonté dans les échelons supérieurs du pouvoir semblait naitre quand a l'adoption d'une législations plus tolérantes :  si l'homosexualité est au moins tolérable pour les représentants élus d'une nation, alors le processus d'obtention des droits de l'homme pour tous est partiellement atteint.  Malheureusement, les progrès semble avoir ete fait pour apaiser l'UE et la CEDH plus que le désir sincère de créer une société roumaine moderne et juste.

Tous les epris de liberte que nous sommes savons que la Roumain viole les droits de l'homme en ce qui concerne l'homosexualité mais aussi les minorites ethniques tel que les Tsiganes. la Roumanie estv toujours en periode de mutation pour en finir avec son passe obscur stalinien. La transition du communisme n'est plus qu'un gigantesque projet économique, c'est une restructuration de l'ensemble de la population du système de croyance. Le chemin est long en demontre les dernieres Gaypride ou les policiers etaient autant nombreux que les manifestants, toujours menaces par les sbires de l'extreme droite.

En tant que pede je me sens solidaire du pede, de la lesbienne, de la/du Trans de Roumanie...Comme je suis solidaire de toi mon amour - sans ethnies, sexe, pensees predefinis - je te serre sur mon epaule peut-etre pas assez large pour recueillir la tristesse de tout un etre mais pret a me battre comme un fou pour notre foi universelle : l'Homme et rien d'autre